Didier Lockwood nous à quitté brutalement à 62 ans, foudroyé d’une crise cardiaque. Le violoniste propulsé par Stéphane Grappelli était issu d’une famille d’artistes, son père était professeur de violon et sa mère peintre amateur.

 

Originaire de la ville de Calais, il fait ses débuts avec l’orchestre local et y reçoit rapidement ses premiers prix. Il intègre en 1974 le groupe de Jazz-rock Magma.

Remarqué par Stéphane Grappelli, il l’accompagnera dans ses tournées avant de se lancer dans une carrière solo. Il jouera avec de nombreux artistes, notamment Michel Petrucciani, Miles Davis, Marcus Miller, Richard Galliano, Biréli Lagrène, Claude Nougaro Richard Bohringer, Jacques Higelin etc.

Il enregistrera plusieurs albums aux Etats-Unis, publiera une méthode d’improvisation, Cordes et âmes et crée en 2001 le Centre des Musiques Didier Lockwood, une école d’improvisation à Dammarie –Les-Lys. Il est également vice-président du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle.

En 2016 il remet un rapport au gouvernement sur l’apprentissage de la musique en prônant plus d’oralité et moins de solfège. Celui-ci ne sera pas suivi par les conservatoires de France et l’Union nationale des directeurs de conservatoire (UNDC)

Il devait rendre un hommage à Django Reinhardt lors d’un concert prévu en mars 2018.